Ecole Privée des Techniques Economiques et Commerciales
Ecole Privée des Techniques Economiques et Commerciales

Le nouvel An à Casa

155207_269780496458243_1293067092_n Le réveillon, la Saint Sylvestre, le Nouvel An, différentes appellations qu’on donne à l’arrivée d’une nouvelle année grégorienne. Pour nous, toutes les raisons sont bonnes pour fêter ou festoyer et surtout imiter l’occident dans les excès, voir même le dépasser. Les supermarchés sont pris d’assaut, les pâtisseries et les boulangeries sont envahies par une population avide de consommation. Devant les poissonniers ont voit des files d’attente interminables, les huîtres le homard, etc.. Un bran le bat le combat chez les bourgeois Casablancais qui ne lésinent sur rien pour fêter,  Why not? Sauf que toutes ces envies de ‘faire bien’ de ressembler à des sociétés développées me semblent exagérément étalées dans notre société à doubles vitesses. Je dirais  même qu’au Maroc, on dame le pion à l’occident, car nous ne connaissons pas de limites, nous sommes  à la recherche d’une identité qui n’est pas notre. Nous achetons le sapin de Noël, nous offrons des cadeaux, nous dépassons tout simplement les bornes..Nous sommes  qui? Marocains occidentalisés, Marocains en mal d’une identité moderne? Marocains à la dérive? Des Marocains pleins aux as, qui ne pensent qu’à dépenser, sans prêter attention à la misère qui les entoure de toute part. Nous croyons nous dans une île déserte? Portons nous des œillères? Sommes-nous tout simplement d’égoïstes consommateurs? Je pense que  nous sommes tout bonnement des arrivistes acculturésQuand il s’agit de nos vraies fêtes, ça devient peu important, on les zappe carrément surtout  la fête du sacrifice qu’on trouve trop pénible un peu tier-mondiste sur les bords. La fête,  après le ramadan, c’est l’occasion d’aller à Marrakech oublier les contraintes d’un mois sacré éprouvant.   L’Achoura n’est même pas reconnue.  Toutes les occasions de s’imprégner plus de notre culture, de faire de bonnes actions d’aider nos pauvres, d’offrir à ses propres enfants et aux enfants démunis des cadeaux, pour l’Achoura, sont souvent délibérément dédaignées. Gagas devant l’accessoire, nous resterons encore longtemps, à des années lumière de l’essentiel..

0 Réponse
  1. El Bouziri

    Je ne peux qu’être d’accord avec toi à 100%…il y a une semaine ma cousine et moi avons eu la même réflexion…Surtout pour les fêtes de Noel. On respecte toutes les traditions et les coutumes, on est ravis d’être invités par des chrétiens pour partager leur joie pendant les fêtes mais de là à imiter pour être IN et faire comme la masse occidentalisée, on ne fait qu’afficher une crise d’identité flagrante. Je n’ai jamais vu un non musulman acheter « lfakiah » pour Achoura mais nous, on s’empresse d’acheter sapin et guirlandes c’est plus fun apparemment…

Laisser une Réponse