Ecole Privée des Techniques Economiques et Commerciales
Ecole Privée des Techniques Economiques et Commerciales

Le ‘bateau d’avortement’

Le prétendu «bateau de l’avortement»
L’embarcation n’est qu’un voilier de croisière arrivé le 2 septembre à Marina Smir

L’embarcation supposée être «le bateau de l’avortement» n’est qu’un voilier de croisière arrivé le 2 septembre à Marina Smir, dans la ville de Mdiq, a affirmé jeudi le ministère de l’Intérieur, dans un communiqué.
En voici la traduction : «Certains organes de presse ont rapporté une information faisant état de l’arrivée, depuis plusieurs jours dans le nord du Maroc, d’une embarcation appelée “bateau de l’avortement”, et ce, dans le cadre d’une opération de diversion visant à empêcher les autorités marocaines d’interdire l’accostage de ladite embarcation, le 4 octobre 2012 au port de Marina Smir. Pour éclairer l’opinion publique, le ministère de l’Intérieur tient à apporter les précisions suivantes : Le bateau qu’ont évoqué certains médias était l’objet du communiqué publié le 3 octobre par le ministère de la Santé et dans lequel ce département a affirmé n’avoir autorisé aucune partie ni aucun médecin non résident au Maroc à effectuer des opérations d’avortement de femmes marocaines, exhortant les autorités compétentes à faire le nécessaire pour veiller à l’application de la loi.
Quant au bateau supposé se trouver depuis plusieurs jours dans le nord du Maroc, il ne s’agit en fait que d’un voilier d’une longueur de onze mètres et d’une largeur de trois mètres, avec à bord deux ressortissantes néerlandaises, qui avait accosté au port de Marina Smir, dans la ville de Mdiq depuis le 2 septembre dernier dans le cadre d’une croisière.Étant donné que les autorités concernées avaient pris toutes les mesures préventives pour empêcher l’éventuelle entrée du “bateau de l’avortement” dans les eaux territoriales marocaines, les deux ressortissantes néerlandaises ont brandi, ce jeudi après-midi, une banderole en signe de solidarité avec le bateau en question pour tenter de détourner l’attention des médias et couvrir ainsi l’échec de cette opération. Sitôt avisées, les autorités publiques ont attiré l’attention de l’équipage du voilier sur la nécessité du respect des dispositions légales, après quoi ledit voilier a quitté les eaux territoriales marocaines».
Publié le : 5 Octobre 2012 – MAP

20121005-232208.jpg

Laisser une Réponse