Ecole Privée des Techniques Economiques et Commerciales
Ecole Privée des Techniques Economiques et Commerciales

Un patrimoine méprisé

Un tour au centre ville de Casablanca,

Je suis partie faire un petit tour au centre ville, cela fait bien longtemps que je n’ai plus osé mettre les pieds là bas. Chaque  fois que je voulais le faire une peur me prenait à la gorge. Je ne sais comment la décrire, sinon comme une anticipation négative de ce que J’allais voir, ou ne pas voir.

J’ai réussis à vaincre mon appréhension et je suis partie à la reconquête de ma ville et son cœur, autrefois battant, radieux et dynamique. J’ai marché longtemps le long de l’avenue Hassan II, j’ai emprunté des petites ruelles pour accéder à l’avenue du Prince MY Abdellah, traverser le boulevard Lala Yacout pour finir ma petite promenade de nouveau Avenue Hassan II.

Je ne sais comment décrire mes sentiments, en voyant le dépérissement évidents des bâtiments,

l’ état lamentable des rues et leur encombrement. Les trottoirs délabrés et rapiécés.

Une atmosphère grisâtre et terne régnait, malgré le brouhaha des voitures et les sons tonitruants de leurs klaxons.  Des vitrines de magasins laissées à l’abondant,  tout simplement repeintes en blanc. Des détritus mal ramassés, des locaux, qui ont autrefois connu une certaine gloire, transformés en snacks dégoulinants et dégageant des odeurs repoussantes.

Mon cœur se serre, car mes souvenirs sont blasphémés, le centre ville n’est plus que l’ombre de lui-même,  il est devenu un centre sans âme, un centre auquel on a arraché le cœur et jeté en pâture à l’abandon  et à l’oubli..

Laisser une Réponse